Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2008 6 20 /12 /décembre /2008 08:18

Je ne crois pas être le seul à ronger mon frein devant le triste spectacle fourni par le monde dit «politique », de France ou d'ailleurs.

D'ou vient ce malaise apparemment si universel, que la politique est devenu un jeu impuissant et décalé par rapport à la vie des citoyens ?

N’est-ce pas la perte totale de fond au profit de la forme qui rend la politique apparemment si vaine ?

N’est-ce pas la vision de cet étalage permanent d’ego de politiciens de moins en moins préoccupés par le sort de la nation et de ses citoyens ?

N’est-ce pas l’étroitesse des débats induite par une structure sclérosante droite - gauche du terrain politique ?

N’est-ce pas également la conscience qu’une politique uniquement locale ou nationale n’a plus de sens ? Que nos élus (plus ou moins proches) détiennent de moins en moins les clés de notre avenir ? Que leur capacité à faire prendre « un virage » au paquebot « démocratie » est de plus en plus relative ?

Ne prenons-nous pas en même temps conscience de l’extrême complexité des mécanismes qui animent à l’échelle de la planète le monde dans lequel on vit ?

Cette complexité ne donne-t-elle pas de plus en plus l’impression que c’est de moins en moins «notre» monde ?

N’avons-nous pas peur de cette complexité, de cette perte de capacité à infléchir des « dérives » ?

Ne reprochons-nous pas aux politiques de n’être pas (ou plus) capable de nous protéger au moins contre cette peur, à défaut de maîtriser les évènements eux-mêmes ?

 

Il n’est peut-être pas mauvais que nous prenions conscience de la très relative puissance de nos gouvernants par rapports aux évènements du monde, et que l’on prenne en même temps conscience de la nécessité d’un « projet mondial » commun pour canaliser les énergies et empêcher la peur, du lendemain et de l'autre, de nous dominer, et que, dans ce projet, chacun de nous a néanmoins un rôle à jouer.

 

Nous ne sommes donc pas impuissants. Nous ne pouvons considérer que si le monde va mal, la responsabilité en revient exclusivement à nos élus et à nos gouvernants, ou aux structures de la société.

Cela reviendrait en quelque sorte à nier la notion même de « citoyen libre » et à tourner le dos à ce pourquoi tant d’hommes ont donné leur vie dans le passé : La Démocratie.

Partager cet article

Repost 0
Published by yl74 - dans démocratie
commenter cet article

commentaires

yl74 23/02/2009 17:39

oui, bien sûr ce serait bien de pouvoir être consulté régulièrement (internet pourrait fort bien être le média) sur un certain nombre de sujets clés, sous réserve que cela ne nous conduisent pas à un peu plus encore de démagogie...

Moulin 23/02/2009 09:28

La democratie c'est nous. Mais il faut trouver un systémes pour que le citoyen puisse s'exprimer. L'informatique existe et on devrait l'utiliser comme référendum populaire dans des conditions à définir. Moulin

Présentation

  • : Citoyens à nous d'agir
  • Citoyens à nous d'agir
  • : Tout ne va pas bien sur la planète, certes, mais que puis-je faire, moi simple citoyen ? D'abord, analyser un peu pour me faire une opinion, puis choisir un moyen d'agir... car il y en a ! Vous verrez que la simple conscience du pouvoir de changer même modestement les choses rend optimiste ! L'espoir est là et le bonheur n'est pas si loin...!
  • Contact

Recherche

Accès Articles Par Catégories