Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 21:10

 

Si nous définissons le capitalisme comme étant le « réflexe de mettre de coté pour des lendemains difficiles », c'est une preuve d'intelligence et c'est ce qui fait que nos conditions de vie se sont améliorées de siècles en siècles. C'est aussi ce que fait la nature, qui montre beaucoup d'exemples de survie animale grâce au réflexe de constitution de réserves (de graisse, d'eau, voire de noisettes... !)

Hélas le « capitalisme » s'accompagne trop souvent d'égoïsme ; Il a induit une espèce « d’instinct essentiel de possession » qui le rend odieux, qui occulte les  « raisons de vivre » profondes, et qui nous éloigne du bonheur de vivre en paix.

Mais là encore, n'est-ce pas plus la nature de l'homme, que le système lui même, qui est en cause... L’homme se veut-il autre chose qu’un animal au service avant tout de sa propre survie et de son « ego » ?

Sa Conscience, faculté qui lui est propre, ne devrait-elle pas le conduire à ne plus dissocier son avenir et son intérêt de celui de l’ensemble de son espèce ?

Ne faut-il pas lui rappeler qu’il ne saura trouver le bonheur tant que la misère frappera à sa porte ? D’ailleurs, ce siècle de la communication instantanée et de la mondialisation ne nous rappelle-t-il pas tous les jours la relative fragilité de notre « bastion occidental » ?

 

N’est-il pas envisageable de sortir de ce monde unidimensionnel de l’argent et de la possession, sans retomber dans les bras d’une sorte de nouveau communisme broyeur d’individus ? Ne peut-on retrouver le sens de la vie en société, tout en conservant les atouts d’un capitalisme permettant à l’individu de vivre à son rythme, à la société humaine de se construire et de préparer l’avenir ?

Il semble d’ailleurs, que quelques pays, comme la Suède, pourtant immergés comme nous dans l’économie capitaliste mondialisée, aient réussi à trouver la voie vers un équilibre social remarquable, alliant ainsi initiative et réussite personnelle, avec solidarité et équité.

 

Pourquoi n’exigerions nous pas de nos gouvernants une meilleure analyse et exploitation des «bonnes pratiques sociopolitiques» observables de part le monde, au lieu de nous cristalliser sur des positions « historiques », qu’elles soient de droite ou de gauche,  issues d’un « système français » dont personne n’est réellement satisfait ? …

Cela n’alimenterait-il pas les débats parlementaires de façon plus riche que les clivages stériles majorité/opposition ?

MAIS QUE PUIS-JE FAIRE, moi, simple citoyen ?

Partager cet article

Repost 0
Published by yl74 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Citoyens à nous d'agir
  • Citoyens à nous d'agir
  • : Tout ne va pas bien sur la planète, certes, mais que puis-je faire, moi simple citoyen ? D'abord, analyser un peu pour me faire une opinion, puis choisir un moyen d'agir... car il y en a ! Vous verrez que la simple conscience du pouvoir de changer même modestement les choses rend optimiste ! L'espoir est là et le bonheur n'est pas si loin...!
  • Contact

Recherche

Accès Articles Par Catégories