Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 14:17



En l’an mille, nous étions 250 millions d’humains sur terre.

 En 2005, nous sommes plus de 6 milliards, et les estimations pour 2020 se situent au delà de 8 milliards d’habitants.


Quelle est la capacité de la terre à accueillir de plus en plus d’humain ? Où se situe la limite : 10 milliards ? Plus encore ? Et dans quelles conditions ?

 

Pourquoi cette question pourtant cruciale n’est elle pas abordée publiquement par les responsables politiques du monde ? Est-ce dû à l’indifférence de ces derniers, où est-ce une question taboue ?

Vraisemblablement, cette question est embarrassante : elle implique de mettre tous les pays autour d’une table et de prendre en compte les difficultés colossales rencontrées par les pays en voie de développement (économiques, éducatives...).

 

Elle implique surtout de considérer un habitant de Washington ou de Paris comme un habitant d’une tribu d’Afrique centrale, de lui supposer « à terme » des conditions de vie équivalentes, en termes d’accès au confort, à la consommation...

 

Mais n’est-ce pas déjà trop tard ? Ne savons-nous pas déjà que si le mode de vie des Américains devait être étendu à la population mondiale, il faudrait 5 planètes ? Si le mode vie européen devait être généralisé, il faudrait 3 planètes ?

 

Ainsi donc, cette question traitée honnêtement nous amènerait à réduire (ou au moins à plafonner)  notre train de vie occidental, à moins que l’on ne compte sur les pays pauvres pour le rester... de telle sorte que nous puissions rogner encore longtemps sur leur part légitime du gâteau ?

 

Il me semble que nous citoyens, devrions demander à nos politiques, épaulés par les scientifiques, de clarifier cette question des limites démographiques de la planète, indissociable des questions d’environnement.

Nous ne pourrons pas sauver la planète sans traiter honnêtement cette question, et il est vraisemblable qu’elle amènerait plus d’individus à se considérer « citoyens d’un même monde », avec les mêmes droits.

La « sensibilité écologique » (ne devrait-on pas dire la « nécessité écologique » ?) n’en serait-elle pas renforcée ?



MAIS QUE PUIS-JE FAIRE, moi, simple citoyen ?

Partager cet article

Repost 0
Published by yl74 - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Citoyens à nous d'agir
  • Citoyens à nous d'agir
  • : Tout ne va pas bien sur la planète, certes, mais que puis-je faire, moi simple citoyen ? D'abord, analyser un peu pour me faire une opinion, puis choisir un moyen d'agir... car il y en a ! Vous verrez que la simple conscience du pouvoir de changer même modestement les choses rend optimiste ! L'espoir est là et le bonheur n'est pas si loin...!
  • Contact

Recherche

Accès Articles Par Catégories