Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 07:16

...les gouvernements.

Ils courent maintenant à perdre haleine derrière la tornade spéculative qui elle tourne librement à sa vitesse de croisière, celle des transactions informatisées.271347630_4d7c7dc351.jpg

 

A la lumière des évènements des 3 derniers jours, la prédominance des marchés sur les gouvernements nous saute aux yeux plus que jamais: tous les analystes ont ainsi annoncé que la crédibilité du "plan de sauvetage" serait validée ou non par... les marchés eux-mêmes dès la réouverture des bourses, lundi matin.

Comment mieux démontrer que les démocraties subissent la folie dictatoriale de la planète finance ?

 

Et dans ce plan de sauvetage, qui ressemble tellement au creusement d'un trou supplémentaire pour donner l'illusion de reboucher un peu l'abîme des déficits gouvernementaux , rien, vraiment rien ne permet de croire que les démocraties se donnent les moyens de reprendre la main , de cadrer par des règles de bon sens la mécanique destructrice des spéculateurs.

 

Car nul doute que derrière les effets de yoyo des parieurs de salles de bourse, se déterminent des destins tragiques pour des populations entières sans parler du saccage en règle de la planète.

Si l'on peut reconnaître une utilité au principe de marché, on cherchera en vain l'utilité des spéculateurs pour la société: ces joueurs ne servent que leurs propres intérêts et ceux de quelques magnats de la finance.

 

Le bon sens disais-je... mais ne marchons-nous pas depuis si longtemps sur la tête ? Il nous est devenu difficile de faire preuve de bon sens tant nous avons été accoutumés aux politiques démagogiques insensées : croissance effrénée soutenue à coup d'emprunts, création d'argent virtuel, déficits permanents sont les décors imposés par nos politiciens, soutenus dans leurs travers par quelques économistes incestueux.

 

Les crises se succèdent, les gouvernements font mine de réagir vigoureusement sur le ton de "... cette folie doit cesser, nous allons réguler les marchés...". Que de choses sont dites en la matière, et tellement peu de fait depuis 2008...nous l'avons dénoncé en 2009, nous le redisons en 2010.

 

Il ne tient qu'à nous, citoyens des grandes et petites démocraties, de presser nos élus à sortir de la rhétorique pour passer enfin aux actes.

Et si rien ne bouge de façon significative, il ne tient qu'à nous d'élire la prochaine fois, des hommes et femmes plus courageux.

Partager cet article

Repost 0
Published by yl74 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Citoyens à nous d'agir
  • Citoyens à nous d'agir
  • : Tout ne va pas bien sur la planète, certes, mais que puis-je faire, moi simple citoyen ? D'abord, analyser un peu pour me faire une opinion, puis choisir un moyen d'agir... car il y en a ! Vous verrez que la simple conscience du pouvoir de changer même modestement les choses rend optimiste ! L'espoir est là et le bonheur n'est pas si loin...!
  • Contact

Recherche

Accès Articles Par Catégories