Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 17:31

 

S'il vous plait...musulmane-feministes.jpg

 

... ne laissons pas de telles questions entre les mains des extrêmes.

Ne permettons pas à la bêtise xenophobe , pas plus qu'à l'angélisme béat, le soin de distordre le débat encombré à la fois de tabous chez les uns (selon lesquels "on ne peut pas critiquer les rites communautaires ou religieux ! "...), mais aussi de peur et de haine de la différence chez les autres (qui s'exclament alors: "ces gens là n'ont rien de commun avec nous !"... )

 

Nous le savons, dès qu'un(e) Le Pen fait une déclaration sur une question de société, il(elle) se l'approprie à un point tel qu'il devient presque impossible d'alimenter le débat sous peine de se voir estampillé FN...

Alors beaucoup font dans la prudence, dans le politiquement correct en se taisant, désertant ainsi le débat, laissant la voie libre aux extrêmes imbéciles.

 

Essayons de voir la réalité différemment, objectivement, en face. De façon plus générale quelle est légitimité des us et coutumes culturels, ethniques ou religieux dans notre société actuelle ?

Il me semble que l'on peut tenter d'éclairer cette question de trois façons différentes :

 

-La première concerne le respect des droits de l'homme et en particulier de l'égalité homme-femme

Clairement toutes les religions ont le droit , ou devraient avoir le droit d'exister, dans la sérénité. Cela fait partie d'ailleur de la charte des droits fondamentaux de l'homme.

Comme en font partie également, l'égalité entre les hommes et les femmes, le droit à la liberté....

 

Dès lors, pour trancher sur la légitimité d'une coutume religieuse ou ethnique, notamment la question du voile (islamique ou autre), ne faut-il pas se demander si ces derniers principes d'égalité sont préservés ou non ?

 

Si le port du voile était exigé autant pour les hommes que pour les femmes, on pourrait répondre oui. A l'évidence, il n'en est rien. Ce sont bien uniquement les femmes qui doivent disparaitre aux yeux des passants... Et la coutume poussée à l'extrême parait bien archaïque et injuste quand elle conduit jusqu'à l'interdiction pour les femmes de consulter un médecin homme.

 

On objectera à un moment ou à un autre la liberté revendiquée par certaines femmes de se voiler volontairement. (N'est-ce pas une étrange conception de liberté que celle d'avoir à se cacher pour vivre "mieux" ? Ne faudrait-il pas remettre en cause avant tout le machisme ambiant ?).

Par ailleurs, ne trouve-t-on pas autant de femmes (voire plus !) partisanes de l'excision que d'hommes? Ces mêmes femmes auront vécu cette mutilation à un âge infantile sans qu'il soit question de légitimité, de respect de l'individu, mais uniquement de respect de traditions...

A la lumière de cet exemple, peut on affirmer que toutes les traditions ont leur place aujourd'hui dans un monde qui se veut progresser vers plus de respect des individus, des corps et des esprits ?

Assurément non...

 

 

-La seconde approche concerne le respect des lois de la république

 

Si toutes les religions doivent avoir le droit d'exister, aucune ne peut prétendre à prévaloir sur les lois de la république. Si l'on en doute, il suffit de constater que les rites des différentes religions sont tout simplement incompatibles entre eux. Ils ne peuvent donc se substituer aux lois républicaines qui ont un caractère universel.

Un certain nombre de pratiques culturelles ou religieuses présentent un caractère hautement sexiste.

Notamment, à quoi sert-il de se battre pour la parité homme femme dans les mandats politiques, pour des salaires égaux, pour des droits égaux (inscrits dans la constitution) si c'est pour laisser une part croissante de femmes se soumettre à l'autorité de l'homme ?

 

 

-La troisième questionne l'intégration des peuples d'horizons variés sur un même territoire.

 

Si je souhaitais vivre en Arabie Saoudite ou en Algérie, il ne me viendrait pas à l'idée de porter un costume cravate ou un short à fleur dans les faubourgs de Riyad ou d' Alger. D'abord parce que la tenue n'est pas des plus adaptée au climat, ensuite parce qu'en pratiquant ainsi, je ne montrerai guère ma volonté de m'intégrer dans ce pays.

Dès lors, que peut-on dire de la volonté d'intégration des femmes voilées dans un pays européen ? Peut-on affirmer que ces femmes (ou ces hommes qui imposent ces coutumes à leur femmes) font preuve d'une volonté de s'intégrer au pays d'accueil ? On peut en douter. C'est pourquoi il est si facile au discours extrêmiste ("ces gens n'ont rien de commun avec nous...") de trouver écho dans la population.

Le racisme ethnique ou religieux n'est en aucun cas admissible. Mais ne serait-il pas considérablement réduit si tout immigrant faisait l'effort d'intégrer une partie des coutumes locales, notamment vestimentaires?

 

-En résumé, il doit être possible d'accueillir toutes les religions sur le sol de France, mais sûrement pas à n'importe quel prix, et sûrement pas au mépris des lois de la république laïque, ni aux principes fondamentaux d'égalité entre tous les individus.

 

Si l'on voulait progresser vers plus de laïcité, on commencerait par supprimer du calendrier civil tous les congés pour fêtes religieuses (catholiques en France). On ne garderait qu'un droit de 1 ou 2 jours de congé à utiliser pour la fête religieuse de son choix.

 

Si l'on voulait réduire le racisme et les conflits ethniques à l'intérieur du pays, on mettrait en valeur l'importance d'une langue commune, et par dessous tout, l'importance du respect des valeurs universelles des droits de l'homme et de la femme.

 

Chacun saurait clairement qu'il ne pourrait vivre sur le territoire ses pratiques culturelles, religieuses ou ethnique que dans le respect absolu de ces valeurs universelles et des lois de la république.

 

Et les Français "de souche", à part quelques bornés incurables, n'auraient plus alors à se demander quels seraient les points communs entre tous "ces gens venus d'ailleurs" et eux...

 

MAIS QUE PUIS-JE FAIRE, moi, simple citoyen ?

Partager cet article

Repost 0
Published by yl74
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Citoyens à nous d'agir
  • Citoyens à nous d'agir
  • : Tout ne va pas bien sur la planète, certes, mais que puis-je faire, moi simple citoyen ? D'abord, analyser un peu pour me faire une opinion, puis choisir un moyen d'agir... car il y en a ! Vous verrez que la simple conscience du pouvoir de changer même modestement les choses rend optimiste ! L'espoir est là et le bonheur n'est pas si loin...!
  • Contact

Recherche

Accès Articles Par Catégories